Vote Budget primitif 2010 et engagement piscine GATTI

Publié le par Mouvement Démocrate Ovillois

Avis sur l'ordre du jour du Conseil Municipal du 17 décembre 2009
 
Concernant la piscine, le programme d'engagement d'un programme de construction d'un montant estimable à 20 millions d'euros est très inquiétant. Comment engager et entretenir un programme aussi coûteux sur les seules ressources communales dans un endroit comme les vieux hangars Gatti qui sont aussi mal emplacés, confronté à la concurrence de la future piscine de Sartrouville, située en plaine de Montesson au nord de l'accès A14, et de la piscine projetée à Carrières sur Seine avec Montesson à côté du Lycée des Pierres Vives ?

J'en ai discuté avec un élu municipal à Sartrouville, qui m'a confirmé les éléments des dossiers en concurrence. Il faut tout faire pour ramener le Conseil Municipal à raison. Lancer les travaux d'une telle infrastructure aussi coûteuse avec d'aussi importants déficits d'exploitation en perspective me semble, je le répète, de la pure folie financière. On grèvera de manière irrémédiable les finances de la ville.
 
Concernant le budget primitif, je m'en rapporte à l'approche de Christelle qui a bien évoqué de manière pragmatique lors du dernier débat d'orientation budgéraire les opportunités qui s'imposent pour la ville.

Le budget d'exploitation comporte notamment une part trop importante en dépenses de frais d'études ce qui démontre que les ressources humaines internes de la mairie sont mal exploitées. Quant aux orientations de dépenses d'investissement de la ville, mis à part pour les écoles où tout est encadré par l'Education Nationale et la Région, elles ne collent pas ni avec notre programme, ni avec notre vision du développement de la ville.

Par exemple, en ce qui concerne la réfection du plan de circulation des piétons dans la ville et la réfection des trottoirs qui va avec, on nous avait assuré lors de la campagne électorale que l'on pouvait parfaitement et essentiellement par autoproduction (c'est-à-dire en utilisant les moyens internes de la ville via les ateliers techniques) reprofiler tous les trottoirs dangereux de la ville. Voilà une approche de développement durable qui correspond réellement à la demande de nos concitoyens, nous avons encore eu deux signalements de cette nature (dangerosité des trottoirs) la semaine passée.

Je laisse le soin aux élus, et notammernt à Christelle, qui est notre experte des chiffres, de conduire notre réflexion sur les choix précités et d'agir en leur âme et conscience.

Bien amicalement.
 
André Roulleaux Dugage
Délégué cantonal MoDem Houilles Carrières
Président de l'association MDO (adhérente du Mouvement Démocrate)

Commenter cet article