Le Modem Ovillois invité par RESF 78

Publié le par Mouvement Démocrate Ovillois

“Il faut soutenir ceux qui les soutiennent”, c'est ce qu' avait dit François Bayrou, ancien Ministre de l'Education Nationale des décennies 80-90, remercié non pas par la rue mais par des politiciens qui n'appréciait pas son tempérament frondeur. Il l'avait déclaré à la presse à l'occasion d'une manifestation de RESF en novembre 2009 sur "l'enfance maltraitée" devant Notre Dame de Paris.

Dans le cadre de la campagne "jeunes majeurs 2009" (visant à la régularisation de jeunes lycées sans papier à leur majorité), une réunion- encontre est intervenue le 19 décembre au Centre Huit à Versailles (lieu d'accueil de la communauté protestante localement) à l'initiative de Christine Levilly et de Odile Jouanne du RESF 78, en présence de Richard Moyon, qui est l'un des fondateurs de ce réseau d'enseignants.


C'était l'occasion d'écouter des témoignages émouvants et de prendre connaissance de résultats impressionnants, notamment un taux annoncé de 60 % d'enfants scolarisés sans papiers et régularisés ensuite par les préfectures via RESF.

Une belle organisation, avec film, témoignages, discours, discussions et orchestre ! Bravo.

IMG_7071.JPGIMG 7223 Pourquoi soutenir une telle cause ?

Parce que les phénomènes de migration économiques
existent depuis toujours, et qu'ils ont donné lieu dans tous les temps obscurs à de manoeuvres politiciennes les plus odieuses,  alors que l'histoire de notre pays s'est bâtie sur ces phénomènes là.

Parce que ce qui fait l'histoire de notre pays depuis le moyen-âge, c'est notamment sa culture et sa tradition enseignante. Et c'est cette même tradition enseignante qui est la clé de voute de notre système républicain. L'identité française est fortement lié à son éducation nationale qui trouve ses origines dans les milieux ecclésiastiques, puis dans le siècle des Lumières.

Il y a d'ailleurs une grande continuité historique entre les travaux de Talleyrand sur l'instruction publique alors qu'il était agent général du clergé sous l'ancien régime, et ceux de Jules Ferry, ministre républicain créateur de l'instruction publique, laïque, gratuite et obligatoire.


En conséquence, l'intégration des populations immigrés passe nécessairement par un système éducatif ambitieux, garanti par l'Etat et qui forme des hommes libres, agissant en connaissance de cause en individus responsables.


IMG 7142 En présence de Madame Catherine Tasca, sénatrice des Yvelines et vice-Présidente du Sénat, qui a fait un très bon discours (très centriste car nous sommes dans les Yvelines ...) sur la nécessité de protéger via RESF les familles démunies et notamment les mères qui assument souvent seules l'éducation de leurs enfants.

IMG 7174 En présence de Monsieur Bruno Tranchant, conseiller municipal à Rambouillet et secrétaire départemental  78 du PRG, qui nous a fait un rappel sur la nécessité de fonder notre éducation nationale et l'action de RESF sur le thème d'une laïcité rénovée et accueillante  en vue de permettre l'assimilation (sic) de ces jeunes (mais oui, terre centriste, terre centriste, je vous dis ...). 

IMG 7162 En présence d'André Roulleaux Dugage, président de l'association  MDO et intervenant au nom du Mouvement Démocrate du 78 avec sa collègue Odile Molinié (malheureusement empêchée au dernier moment), et qui s'est présenté comme étant un avocat simplement venu de la société civile qui avait été approché il y a quelques temps par les représentants de RESF de Houilles Carrières pour essayer de régler concrètement et de manière pragmatique, avec l'aide d'autres personnalités locales,  le sort d'une importante communauté rom qui séjournait à Houilles l'année dernière dans une friche industrielle aujourd'hui rasée.

Celui-ci a improvisé un petit discours sur l'esprit de résistance républicaine qui devait nous réunir. Cet esprit qui avait pu rassembler nos concitoyens, toutes traditions politiques confondues, au sein de ce Conseil National de la Résistance fondé par Jean Moulin, le radical de la préfectorale, Henri Frenay, le socialiste militaire, Georges Bidault, le professeur démocrate-chrétien, et bien évidemment le Général de Gaulle, sur des thèmes aussi fondamentaux de la souveraineté nationale et la résistance à l'oppression nazi. 

Par extrapolation, il a considéré que tout ce débat néofasciste actuel sur l'identité nationale, toute cette stigmatisation, tout ce système actuel qui vise à placer sous emprise policière les écoles pour y exclure des enfants scolarisés devait trouver sa résultante dans celui ô combien plus prospectif et plus utile de l'Education Nationale, tant en France via l'aide éducative aux plus démunis, via les RASED, via le réseau RESF, qu'à l'étranger via les écoles et lycées français, lesquels, tout comme les centres culturels, sont en train de fermer les uns après les autres pour de pauvres motifs technocrato-budgétaires.

Monsieur Richard Moyon a été spécialement salué en ce que le réseau RESF servait en profondeur l'image de marque de notre pays, terre d'accueil, d'éducation, de travail et de culture.

C'est dans cet esprit de rassemblement sur des valeurs qui fondent notre Etat républicain et son avenir démocrate qu'il a appelé, au nom du Mouvement Démocrate, toutes les forces de notre pays qu'elles soient social-libérales, social-démocrates, progressistes et républicaines à aller non pas mentir devant l'opinion en montrant du doigt tel individu, telle communauté, mais en allant débattre au fond sur des cas aussi concrets que celui de l'avenir de jeunes lycéens scolarisés sans papier.

Les thèmes de la pauvreté, de l'exclusion, de l'éducation et de l'intégration sont certainement les plus urgents, ceux qui devaient le plus nous préoccuper ...


André Roulleaux Dugage s'est vu remettre divers documents, notamment le texte d'une proposition de loi réformant les centres de rétention administratives (qu'il connait assez bien puisqu'il en a fait une étude de son côté en mars 2009 suite à une visite du CRA de Metz où il assistait  Nathalie Griesbeck, députée européen MoDem ADLE, avec divers militants, et la responsable de la Cimade du grand est).

Tous ces documents ont été fidèlement adressés au siège du Mouvement Démocrate à l'attention personnelle de François Bayrou qui lui en a accusé réception dernièrement en saluant le travail de RESF.


Nos détracteurs diront que c'était un discours langue de bois mais qu'importe, une perspective historique sur des valeurs de fond a été honnêtement donnée. Cela a été chaleureux, apprécié et bien applaudi.

Publié dans Vie de l'association

Commenter cet article