La "ras-le-bolite" du service transilien de transports publics RER SNCF dans la Boucle de la Seine

Publié le par Mouvement Démocrate Ovillois

http://www.blogencommun.fr/blog/wp-content/uploads/rer-b_traversee_de_voyageurs.jpgSignalons un excellent blog "apolitique" http://www.blogencommun.fr qui dénonce très bien le scandale de la dégradation des services de transports RER/SNCF transilien notamment dans la Boucle de la Seine, au niveau des gares de Chatou, Houilles et Carrières, Sartrouville et Maisons-Laffitte.

Ce blog reprend à son compte ce que le MoDem ovillois dénonce depuis des lustres, à savoir la nette dégradation du service public du transport public vers Paris et vers Cergy, à cause de choix politiques imputables à part égale au STIF et aux opérateurs SNCF RATP, et au refus des maires concernés de prendre une position pugnace sur ce problème.

Rappelons un des cas que nous avons rencontré lors des municipales 2008, celui de notre ami Freddy, mère de famille qui a été contrainte de démissionner de son travail à Clichy dans la restauration en horaire décalée, suite à la suppression des dessertes SNCF en heures creuses vers Nanterre Université et au delà. 

Hier matin encore, il a fallu une heure de Houilles pour rejoindre Nanterre Préfecture, soit une station ... Train bloqué à quai, puis partant à la vitesse de 1m/mn, puis longue pause sur le pont de Nanterre Université, car … “il neige …”

Quant aux passages de manettes entre agents SNCF et RATP, les lenteurs (10 mn au bas mot) sont récurrentes des deux côtés ces derniers temps, et il ne faut pas croire que la RATP ou la SNCF soient irréprochables dans un tel dysfonctionnement.

La réduction des dessertes SNCF programmés depuis février 2008 sur les gares de Maisons Laffitte, Sartrouville et Houilles ont été autorisés par le Président Huchon sur la base de rapports bidons remettant en cause le principe sacro saint de continuité du service public.

De leur côté, les dirigeants du tandem SNCF et RATP n’ont que faire du pourrissement des transports transiliens à l’approche des régionales, parce que le RER et les trains de banlieue ne sont pas suffisamment rentables pour eux.

Et puis, quand on écoute l'intervention du Président de la CCBS lors de la dernière réunion du CADEB à Houilles (celle signalée sur notre blog où le Président Huchon n'a pas cru devoir venir ...), on a vraiment l'impression que les maires de nos communautés de communes n'ont que faire des problèmes de desserte.

A les croire, selon l'expression consacrée, cela amènerait "de la racaille et du mouvement" dont leur électorat bien tranquille n'aurait que faire. Clientélisme, quand tu nous tiens ?

Commenter cet article