De la corruption en France

Publié le par Mouvement Démocrate Ovillois

En faisant le point sur le projet d'orientation budgétaire examiné prochainement au conseil municipal, on s'aperçoit que la ville de Houilles est prête à engager une somme de 175.000 euros (rien que ça ...) de formation pour le développement durable, formation qui serait assurée en faveur des employés de la mairie.

Qui va assurer cette formation ? On se demande bien. Sans doute les cabinets d'études habituellement accrédités auprès du Maire.

Et pourquoi un tel coût ? chaque corps de métier généralement trouve tout ce qu'il veut comme information technique en consultant les journaux professionnels ou les sites spécialisés sur l'internet.

Ceci alors que les programmes de développement durable (Agenda 21) de la mairie ou de la lutte contre les excès d'émission de CO2 des installations communales restent toujours en friche, ceci malgré les propos gratuits du maire (qui annonce royalement 50 réunions de travail sans en justifier aucune) en réponse à la tribune de nos collègues écologistes.

Du gaspillage apparent à la corruption cachée, il n'y a en pratique généralement pas grand écart. Le préjudice pour les comptes publics est de fait le même.

Ceci  m'évoque une information publiée ce jour sur Rue89, à savoir la dégringolade de la France dans le classement de l'indice de perception de la corruption publié par Transparency International (sept places en deux ans, 24e rang mondial) qui devrait sonner le tocsin du principe bien français de "l'exemplarité de la parole en accord avec les actes".

 

Rappelons à ce stade les grands principes de démocratie résultant de la convention européenne des droits de l'homme qui exigent un juge indépendant, l'accès à un procès équitable et le droit au contrôle de l'usage des fonds publics.


L'heure est à la banalisation et au chacun pour soi : les réformes en cours visant à concentrer et à décontrôler les pouvoirs, les comptes publics avec la disparition programmée des chambres régionales des comptes, la lutte contre la corruption, le trafic d'influence, la libération des marchés publics qui augmente d'autant leur risque de trucage, la banalisation des conflits d'intérêts.

S'y ajoutent la généralisation du copinage au détriment du mérite, y compris en violation des principes de déontologie, une fiscalité et une organisation du contrôle fiscal qui ferme les yeux sur la grande délinquance financière off shore et l'extension du secret défense destiné à rendre impossible toute enquête sur les commissions versées à l'occasion des grands marchés.

Tout ceci permet les arrangements les plus haïssables au sein de petites fraternelles bien corrompues.

 

Dès lors, et malheureusement pour tous ceux qui croient en la justice et surtout mesurent, comme nous le fait Transparency, les ravages que la corruption provoque dans nos sociétés, il est à craindre que les années qui viennent voient notre pays et ses communes tomber dans bas fonds du classement de transparency international.

 

http://eco.rue89.com/2009/11/18/des-reformes-judiciaires-qui-encouragent-la-corruption-126464

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article