Chronique d’une pagaille annoncée.

Publié le par Mouvement Démocrate Ovillois

Si vous êtes un ovillois « normal » c'est-à-dire un de ceux qui pour se rendre à leur travail a un peu plus de chemin à faire qu’une promenade en centre ville du quartier de la Poste à la mairie…

Si pour votre malheur vous devez prendre votre automobile pour traverser la Seine vers Nanterre, Neuilly, Levallois, Argenteuil ou Saint-Denis…

Alors vous avez le bonheur de bénéficier de l’incroyable imbroglio que les travaux du tramway créent au pont de Bezons.

Certes, nul ne contestera la nécessité d’améliorer l’offre de transports publics dans une Ile de France au bord de la thrombose.

Ce qui est contestable en revanche c’est l’indifférence totale de M. Joly pour les difficultés rencontrées par ses administrés. Indifférence d’autant plus surprenante, que ce problème était prévu de longue date et qu’il était facile d’agir préventivement.

En effet, dès 2007, une pétition ouverte à l’initiative du MODEM Ovillois, réclamait l’ouverture de la gare de péage de Montesson.

Avantage évident : fluidifier la circulation au carrefour du Grand cerf et sur le pont de Bezon.

Inconvénient : aucun puisque qu’il est évident que, contrairement à ce qu’on essayait de nous faire croire, les mêmes usagers se seraient trouvés dans le tunnel de l’A14. Aucune surcharge n’y est donc à craindre.

Que fallait-il pour obtenir cela ? Juste un peu d’audace. En fait, avoir le courage de bousculer les particularismes, d’entrainer l’adhésion des communes voisines et de présenter aux autorités un plan d’autant plus attractif que la gare de péage existe déjà !

Mais les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets. Comme lorsque la liaison ferroviaire Houilles-Nanterre Université a été partiellement supprimée, M. Joly a courageusement décidé de ne rien faire.

Imaginez un peu son angoisse si l’un ou l’autre de nos potentats locaux de l’UMP avait froncé un sourcil !

Alors tant pis pour les ovillois, victime d’un projet qui ne leur apportera aucun bénéfice.

Pendant que vous pesterez dans les embouteillages, M. Joly va donc continuer à se consacrer à son seul projet d’urbanisme pour Houilles : remplacer les places de parking par des bacs à fleurs pharaoniques et implanter des ralentisseurs-trampolines.

Maigre consolation,  pendant que vous perdrez votre temps, vous aurez tout loisir de contempler les azalées payées avec vos impôts locaux.

Le plus extraordinaire c’est que M. Joly est aussi responsable de la Commission « Voirie, Circulation, Transport » de la communauté de communes de la Boucle de la Seine !!!

L’immobiliste en chef aux transports ! Ils ont un drôle de sens de l’humour à la CCBS…

Publié avec humour par Pascal Warin, colistier (NDLR : nous en rions encore ...)

Commenter cet article

XYZ 14/11/2009 22:33


Excellent le coup des bac à fleurs ! Bon succès à votre équipe !