Madame Lepage, stop !

Publié le par Mouvement Démocrate Ovillois

Suite à notre défaite lors des européennes, Madame Lepage, tête de liste dans la région Nord et qui a réalisé 8 % environ, à l'instar de son précédent score lors des dernières municipales dans le 12ème arrondissement de Paris, s'est permise diverses critiques dans les médias à l'encontre de l'équipe de campagne et du Mouvement Démocrate. Ses critiques à l'encontre du Mouvement Démocrate, à raison de leur médiatisation ostentatoire, je les ai trouvées malsaines, pas tellement sur le fond mais surtout en fait sur le plan de la méthode employée.

Madame Lepage s'est ensuite déclarée prête à rentrer au gouvernement. Je me suis alors dit qu'après tout, c'était son affaire. Vu la rupture qui s'annonçait,  selon l'expression consacrée, "cela le nous regardait plus."


Pour finir, Madame Lepage a "passé la cinquième" en réclamant une loi radicale interdisant au nom du principe de laïcité la burqa dans les lieux publics ou le burqini dans les piscines publiques ou à la plage. Cette fois, j'ai considéré que la ligne jaune avait été franchie.

Il en va non plus d'algarades de courant, de manoeuvres façon Ségolène Royal ... Non, il s'agit là d'une atteinte aux valeurs sociales, humanistes et libérales qui fondent le Mouvement Démocrate, digne héritier de la tradition démocratie chrétienne de l'après guerre et ce courant libéral , réformateur,  progressiste des années 70, notammentre présenté par Jean Jacques Servan Schreiber puis Jean-François Kahn. Je m'explique.

Tout le monde sait que des corpuscules révolutionnaires nés dans les années 50 type "Frères Musulmans"  ou qui sont sympathisants de la politique radicale des dirigeants iraniens des années 80 ou des nébuleuses Al Qaida ou salafiste, sont à l'oeuvre au proche orient, en Egypte, en Turquie, en Syrie et au Liban notamment, et également en occident, pour exporter une révolution dite islamique, visant à imposer le "pan-arabisme" à l'encontre les civilisations politiques occidentales. 

Ceux là stimulent un conflit non pas religieux qui opposerait par exemple la chrétienté à l'islam, mais une sorte de guerre larvée avec des moyens détournés (le terrorisme notamment) qui opposent des réseaux politiques à des états ; c'est un conflit fondamentalement politique, idéologique, de civilisation, comparable à ceux qui ont lourdement divisé l'Europe durant les deux derniers siècles, dans lequel l'Islam est instrumentalisé.

Suite à la promulgation de la discutable loi générale sur le voile islamique dans les écoles (je dis discutable s'agissant d'une loi d'inspiration jacobine et qui ne correspond pas à mon sens pragmatique), on a vu ici ou là, dans la rue ou dans les magasins, apparaître des femmes qui portent des niqabs. Et plus les médias en parlent, plus cette pratique se développe comme par hasard ... C'est "l'effet magique d'Impulse". Une sorte de mode provocatoire assez savante.

On est bien d'accord, le message que ces femmes véhiculent par leur tenue vestimentaire est très négatif. Il a de quoi faire peur et indisposer. Il semble aussi que parmi ces femmes fantômatiques, on trouve beaucoup de françaises se prétendant - chose facile - convertie à l'islam et qui sont en réalité associées (par manipulation pour certaines d'entre elles ? la question doit être évidemment posée) à cette cause politique anti-occidentale.


Leur but est le plus souvent barbare : il s'agit de provoquer des intolérances, des haines idéologiques à plusieurs niveaux.

Haines xénophobes qui caractérisent l'extrême droite, voire l'extrême gauche prolétarienne, en France.

Haines antireligieuses interminables qui caractérisent ce vieux courant radical anticlérical français (que pas grand monde en Europe nous envie).

Haines des courants féministes des années 70/80 ...

Sans compter la stimulation du communautarisme, qui vise à imposer une communauté sur toutes les autres,  ... et les guerres barbares entre communautés qui s'en suivent immanquablement. 

Toutes ces haines ont également imprégné au fil du temps l'UMP et le PS, et, il faut le dire, une certaine fraction du MoDem.

Faudrait-il pour autant répondre à des comportements barbares par des lois barbares ?

Une loi a vocation à rassembler positivement autour de valeurs communes.

Une loi ne peut avoir pour vocation d'imposer un code pénal vestimentaire à une femme, ce serait un revirement  sans précédent dans notre histoire juridique, Ou alors nous retournerions tout droit aux comportements obscurantistes de la fin du 19ème siècle. Elle ne peut avoir pour vocation de dicter à une femme sa dignité, qui est un concept bien subjectif en matière de tenue vestimentaire.  


Elle ne peut surtout pas avoir pour esprit ou pour effet de stigmatiser telle ou telle communauté. On ne peut  lors de débats parlementaires notamment jeter le discrédit par des amalgames honteux, sur toute une communauté religieuse qu'on se doit pourtant de respecter au nom du principe de la laïcité. La Liberté de conscience implique le respect des consciences.

Elle ne peut avoir pour prétexte de protéger la femme.  Elle dispose de moyens légaux pour se défendre de nos jours et le port de la burqa ne met pas en péril nos "moeurs féminines républicaines", restons sérieux.

Il y a des lois de mauvaise augure qui flattent des arrières-pensées intolérables, qui comportent de mauvais symboles et qui peuvent déboucher sur des crises sociales graves voire des guerres fratricides. Il faut absolument les éviter.

Combattre le voile intégral pas à pas par des moyens proportionnés, appropriés, en recourant par exemple à la législation sur les sectes, en communiquant par des missions d'information et de concertation sur la réalité de cette démarche, par des débats de fond, en mettant à jour la législation sur les contrôles d'identité (je ne crois pas d'ailleurs que cela soit nécessaire d'ailleurs car les pouvoirs administratifs de la police sont déjà suffisamment larges comme ça).

Appliquer à la lettre le Code Pénal en cas de provocation ouverte à la haine religieuse  ... je veux bien, pourquoi pas ...  Au nom des valeurs de liberté et d'égalité entre homme et femme, j'appuierai sans relâche.

Réclamer en revanche des lois, des lois d'interdiction, illusoires, incantatoires, à visée démagogique, en vue de flatter les haines, en plaidant de manière paranoïaque la vacuité de notre système social qui serait incapable de se défendre par lui-même sur des questions de moeurs, je dis non.


Soyons "social" certes mais aussi soyons en tout autant "libéral". Etre "libéral", c'est avant tout combattre les intolérances et rechercher le juste équilibre entre l'Homme et son prochain. Mon côté "libéral" ne sera pas négociable.

Quant à la petite madame qui veut se déguiser ainis pour aller dans la rue sans qu'on la voit, c'est très regrettable de sa part mais c'est d'abord et avant tout SON problème. 

Quant aux personnes allergiques au niqab, qu'elles étudient tout d'abord nos grands principes libéraux et démocratiques concernant le libre-arbitre et qu'elles ne cherchent pas à s'imposer et à provoquer la discorde dans notre société en invoquant de manière inconsidérée et stigmatisante le principe de laïcité.

Démocratiquement vôtre.

André Roulleaux Dugage
Délégué cantonal Houilles Carrières
Président de l'association loi de 1901 Mouvement Démocrate Ovillois
Ex conseiller national UDF. 

Commenter cet article

Martin Lévrier 05/02/2010 12:29


Merci de ton petit sur notre site versaillais dont je donne ici le lien :http://versailles.lesdemocrates.fr/.

Un élément de réponse à notre désaccord :
Porter le Niqab n'est pas que le problème du porteur. Au même titre que lorsqu’il y a un émetteur il y a un récepteur.
La loi, en France, interdit de se promener en petite tenue dans la rue. Je n’ai pas souvenir qu’il y ait derrière cette loi un quelconque aspect touchant à une religion.
Serait-ce antilibéral d’infliger une amende au porteur de tenue rejetant un des fondements de notre république : la Fraternité (la vraie, pas celle de Ségolène) ?
Selon moi : non. Je crois même que la laïcité y gagnera.

Bon courage à toi aussi.


Mouvement Démocrate Ovillois 05/02/2010 14:07


Ce n'est pas un problème de laïcité, mais de moeurs et d'expression. Faut-il criminaliser tout ce qui est offensant ? Non. A tout du moins, on peut le combattre sans le criminaliser. En tout cas,
la remarque est bonne.


François Lambert 04/02/2010 23:42


Honnêtement je n'ai pas d'avis précis sur cette question de loi ou pas de loi. On a le droit de ne pas avoir d'avis? ;o)je peux pas toujours avoir un avis sur tout.
Mais je pense comme l'UNICEF que l'éducation est LA réponse à tout les obscurantismes rampant. Alors travaillons à cela peut être en parallèle.


Mouvement Démocrate Ovillois 05/02/2010 10:15


"obscurantismes rampants" est une belle formule.


christian63 21/01/2010 00:20


Cinquante-sept pour cent des Français se déclarent favorables "au vote d'une loi interdisant le port de la burqa en France", selon un sondage Ipsos à paraître jeudi dans l'hebdomadaire "Le
Point".

D'après ce sondage, 30% des sondés s'y disent "tout à fait" favorables et 27% "plutôt" favorables. Les sondés proches du MoDem y sont favorables à 75%

Finalement qui représente le mieux le Modem ? Madame Lepage ou Monsieur Roulleaux-Dugage ?
Le doute m'étreint


André Roulleaux Dugage 21/01/2010 10:52


Cher Christian63, si 30 % des français méconnaissent la portée de nos règles en matière de libertés publiques ou de liberté d'expression, ça ne m'étonne guère vu la confusion qui règne actuellement
dans notre pays. Ce qui est acquis à ce stade, si vous avez bien écouté Copé ce matin sur France Inter, c'est que le principe de laïcité a été évacué de la discussion par tous les parlementaires
(UMP, PS, PC) et que les députés du MoDem, en la personne de François Bayrou, Président de ce parti politique, tout comme les députés du NC, se sont opposés à la mise en oeuvre d'une loi qui
serait d'ailleurs ridicule à rédiger (le projet de Copé lu à l'antenne ce matin sur France Inter était à mourir de rire, "vous n'avez pas de vous masquer le visage sur la voie publique, sauf en cas
de ceci, de cela, etc ... etc ...). Madame Lepage, qui n'engage qu'elle même dans cette affaire en dépit du culte que certains militants lui vouent, s'est donc malheureusement trompée en
soutenant une loi d'interdiction fondée sur le principe de laïcité. Elle l'a de plus pris cette position dans un contexte malsain, au sortir des européennes où elle avait été élue tout en
copieusement débinant au passage le parti qui l'avait portée au Parlement Européen. Vous me permettrez de raisonnablement considérer qu'elle est dans l'erreur et qu'elle ne représentait ni ne
servait pas son parti politique en prenant une telle position.  


rouldug 31/12/2009 12:50


La dignité première d'une personne, c'est sa liberté. Ceux qui prétendent que ces femmes voilées sont manipulés, encore faudrait-il qu'ils le démontrent objectivement (et je leur souhaite bien du
plaisir ...). Ceux qui prétendent que leur comportement est indigne, encore faudrait-il déterminer objectivement ce qui est digne de ce qui est indigne (et là encore, bon courage ...). Ceux qui
prétendent que ces femmes voilées portent atteinte au principe de laïcité ont résolument tort, car le voile intégral ne correspond pas à un précepte religieux de l'Islam, dixit le CFCM. Ceux qui
prétendent que ce port porte atteinte aux règles de sécurité se trompent de cible, car n'importe quelle autorité légalement investie du pouvoir de procéder à des vérifications d'identité ont
naturellement le droit de découvrir ces femmes, y compris par la force publique. Ceux qui prétendent que ce port n'est pas possible à l'intérieur des services publics doivent vérifier leurs dires
car il est parfaitement possible, dans le cadre du règlement intérieur desdits services publics, de régler le problème dans l'intérêt du service, sachant que les usagers en cause seront bien
contraints de s'y plier pour être servis. Tout ceci est une tempête dans un verre d'eau et je souhaiterai vivement que le Mouvement Démocrate se tienne résolument à l'écart de ce débat démagogique.


Mouvement Démocrate Ovillois 31/12/2009 12:53


Amen ! Ce commentaire a été publié sur le site national du Mouvement Démocrate et n'a pas été contredit pour le moment, ce qui est une bonne chose !


Modem Ovillois 02/12/2009 23:24


Je viens d'apprendre que cet article a été qualifié d'antisémite par un membre de CAP 21. Voilà une belle insulte qui en dit long sur le niveau intellectuel entretenu au sein de ce club politique.
Rappelons à cette personne qui ne mérite même pas qu'on la dénomme ce qu'est la laïcité. La laïcité est une clé de voûte de notre modèle de société républicain. En séparant l’ordre de la foi
religieuse, de la conviction philosophique, de l’ordre de la loi civile, la laïcité garantit la possibilité de vivre ensemble sous la règle d’or du respect
mutuel. Elle donne sa pleine puissance au débat démocratique et civique, puisqu’elle le libère des dogmes et du principe d’obéissance. Plus largement encore, la laïcité protège l’être humain de
l’emprise de l’État sur sa conscience, sa vie privée et de famille, son cheminement philosophique, spirituel ou religieux. La laïcité républicaine est garantie d’émancipation. Elle exclut le
communautarisme, c'est-à-dire la volonté politique de suprématie d'une communauté quelconque sur une autre.