Concertation autour du conservatoire (suite) : les élus PS, le maire et la concertation.

Publié le par Mouvement Démocrate Ovillois

 

Le Mouvement Démocrate Ovillois avait milité lors de la campagne des municipales pour une redéfinition complète et ambitieuse de la politique culturelle de la ville et son redéploiement, en vue de notamment satisfaire la demande de tous les ovillois et de favoriser le rayonnement culturel de la ville, notamment dans le cadre d'une nouveau champ de compétence à créer au sein de la CCBS. Vous trouverez son programme culturel qui reste entièrement d'actualité ici.

 

On connait les errements du programme du nouveau pôle culturel "Graineterie" : il a été initié  il y a beaucoup trop longtemps, on ne voit pas à quoi il va servir et il y a de nombreux  dérapages financiers à sa suite.

Le MDO avait prévu dans son programme que ce projet accueille en priorité
le Conservatoire dans des locaux "en dur", rénovés et décents. Car ce Conservatoire, vous le savez probablement,  est misérablement cantonné depuis 2004 dans des « algécos » mal ventilés et très mal insonorisés (cf. photo ci contre) qui contrarient les bonnes conditions d'enseignement. Cf.  ici pour en savoir plus.

 

Nous avons ensuite appris que sous la précédente mandature, la ville avait accordé une mission   d'assistance à la maîtrise d'ouvrage"en blanc" à un cabinet IDA CONCEPT (celui sollicité pour la conception erratique du programme « Graineterie » selon ce qui nous a été indiqué récemment par une personne qui connait bien les affaires de la ville). Ce cabinet s'était vu accorder une rémunération de 24.000 euros HT pour « pondre » un vague projet descriptif de nouveau conservatoire sur 50 pages.

 

Ce dernier projet ayant été tardivement diffusé, les élus MoDem en ont eu connaissance dans de mauvaises conditions. N'ayant pu du coup en discuter avec leur équipe, et considérant le projet comme étant vague, non chiffré, non concerté, sans consultation extérieure (aucune mention n'y fait référence dans le document) et non détaillé, ils l'avaient considéré en tant que projet sommaire servant de base de travail et l'avaient voté en l'état avec beaucoup de réserves (coût financier et cahier des charges techniques non défini notamment).

 

Lors du Conseil Municipal suivant,  on a réalisé qu'un jury d'architecture allait être arbitrairement composé par le Maire en vue de seulement y associer les élus du PS local – on se demande bien pourquoi  dans la mesure où leur programme ne prévoyait rien de particulier sur un plan culturel pour la ville. Tous les autres élus de l'opposition ont été ainsi de facto exclu.  Cet écran ainsi mis en place laissant entendre une volonté d'occulter quelque chose. C'est pourquoi un recours amiable a été lancé courant avril en vue de l'annulation du vote du 11 février 2009, histoire notamment de vérifier certains points en amont de celui-ci. Dans le même temps, une campagne d' "appel à concertation " via la presse locale et l'internet a été effectuée pour essayer d'obtenir certains recoupements. Pour en savoir plus, cliquer ici. 


On rappelera à ce stade ce qu'est une procédure de concertation  : celle-ci vise, dans un but de démocratie locale et de développement durable, à associer solidement des acteurs compétents d'un projet complexe à sa définition A ce titre, la procédure de concertation, est généralement menée par une autorité concertante autonome publiquement chargée d'obtenir  un consensus sur ce projet. Une fois le consensus trouvé, les élus valident derrière et le projet est adopté en connaissance de cause et sans faire de vague. Cette pratique politique, dérivée du principe démocratique de subsidiarité, n'a donc rien à voir avec les procédures de consultation qui ont une portée moindre (pour en savoir plus, vous pouvez cliquer sur ce lien ).

Ceux que nous avons rencontrés dans le cadre de notre "appel à concertation" nous ont demandé de ne pas transformer notre recours amiable en recours judiciaire pour ne pas aggraver la situation ( « vous savez très bien que la concertation n'est pas le genre de la mairie et que personne à notre niveau n'a été consulté ;  mais vous devez aussi comprendre que nous en avons ras le bol des "algecos" et que nous voulons en finir avec toute cette mauvaise gestion » et « votre idée de réquisitionner la Graineterie pour les cours est tout à fait pertinente ; car la nouvelle Graineterie ne servira  en l'état, tout comme le Gingko, à pas grand chose ; vous avez parfaitement raison là dessus » ). Nous avons ensuite appris que pour manifester l'esprit désabusé qui règne en son sein, le Conservatoire boycotterait la fête de la musique 2009. C'est ce qui s'est passé, et c'est quand même grave.


De son côté ensuite, le maire vient a cru devoir s'opposer au recours amiable de l'association MDO en ne sachant visiblement pas ce qu'est une procédure de concertation (... ça promet pour la refonte du  PLU à venir  ...).


Passant outre cette importante distinction, le maire indique ne pas être tenu règlementairement  à une procédure de concertation  (bravo, c'est politiquement courageux)  mais  il n'entend pas "pour autant exclure toute concertation" puisqu'il aurait consulté (sic) la direction des services culturels (qui lui est intégralement subordonnée, donc on ne voit trop pas l'intérêt ...), puis l'équipe du conservatoire (ce qui, d'après nos vérifications,  se révèle être totalement faux ...) ainsi que le président de l'association des parents d'élèves (association non représentative n'ayant fait savoir nulle part au sein du Conservatoire qu'elle allait être consultée ...) ; il estime quand même que le fait d'être assisté d'un consultant démontre à l'évidence un esprit de concertation (ce qui est objectivement du grand n'importe quoi ...).  
Nous passerons ensuite sur le déferlement d'attaques personnelles à la fin de sa réponse : elles sont sans intérêt.

  

Dans le même temps, le MDO a cherché vainement à prendre contact téléphonique avec  l'Association des Parents d'Elèves en laissant à deux messages sur son répondeur téléphonique. Sans succès. Il lui a donc adressé le courrier suivant, sans réponse à ce jour, et qu'il nous autorise donc à publier.

  


 
ASSOCIATION DES PARENTS D'ELÈVES ET AMIS DE LA MUSIQUE (A.P.E.A.M.)

40, rue de Verdun
78800 HOUILLES

Houilles, le 15 juin 2009
 

Monsieur le Président,

 

J’ai bien noté l’existence de votre association visant à “ regrouper les parents d'élèves et adhérents du conservatoire de musique, ainsi que tous ceux qui partagent l'amour et la passion de la musique ”.

 

Comme vous le savez, notre association MDO est très attachée au développement artistique et culturel de notre ville. Après réflexion et concertation avec les élus du Mouvement Démocrate, elle a entendu contester le mode de programmation du projet de nouveau conservatoire, s’agissant d’un outil pédagogique et culturel complexe qui doit s’intégrer dans un paysage communautaire et répondre à la demande enseignante de notre ville et de ses alentours. Notre association a donc diligenté et publié un recours gracieux – auquel je me suis personnellement associé en tant que membre du conservatoire - aux fins d’ouverture d’une procédure de concertation.

 

Notre appel a rencontré certains échos au sein de la population ovilloise et parmi divers intervenants, tous très contrariés par la situation actuelle puisque notre Conservatoire survit depuis 5 ans dans des conditions de plus en plus marginalisées et est très impacté par la lenteur d’exécution du programme “  Graineterie ” qui aurait dû d’évidence y être jumelée dés son commencement. Notre association a donc renoncé à toute procédure judiciaire pour ne pas aggraver la situation actuelle, malsaine à tous égards.

Par courrier du 5 écoulé, Monsieur le Maire vient de refuser notre demande. Il nous indique cependant que votre association aurait été consultée à l’occasion de la mise en œuvre du projet et que, je cite, “ la ville n’ entend pas exclure toute concertation dans le cadre de la construction du futur conservatoire ”.

 

Je vous remercie dans ces conditions de bien vouloir nous communiquer à l’attention notable de nos élus et de manière transparente l’avis que vous avez émis sur ce projet et de bien vouloir nous confirmer que votre association accepte d’intervenir en tant que “ autorité concertante ” dans ce dossier. A réception de votre réponse, je ne manquerai pas de vous contacter pour vous faire part des informations dont je dispose.

 

Ayant essayé de contacter votre association au téléphone sans succès par le passé et ayant laissé un message sur votre répondeur auquel je n’ai pas eu de réponse, je suis au regret de vous indiquer que je ferais publier ce présent courrier si je n’ai pas la suite attendue à la présente dans les meilleurs délais.

 

Je vous prie de croire, Monsieur le Président, à l’expression de notre considération distinguée.

 



Aucune réponse n'a été accordée à ce courrier, ce qui en dit long sur la valeur de cette association. Dans ces conditions, nous entendons interpeller officiellement Monsieur le Maire pour qu'il communique démocratiquement aux Ovillois via tous les élus de l'opposition tous les avis dont il n'a pas hésité à faire état dans son dernier courrier :

 

- avis des représentants du personnel, professeurs, directeur et personnel du Conservatoire sur le nouveau projet IDA CONCEPT


- avis du Président de l'association de parents d'élèves (après consultation officielle des membres de son association évidemment sinon cela ne vaut pas)


- avis de la Direction Culturelle.

 

Nous incitons ensuite Monsieur le Maire à soumettre à enquête locale le projet d'insonorisation du Nouveau Conservatoire vis à vis de l'immeuble d'habitation riverain auquel il sera adossé, ainsi que le projet de façade retenu par le jury (composé des élus du PS local rappelons-le).

A cet égard, le projet de façade architectural découvert lors du dernier conseil municipal évoque apparemment la  très jolie façade grumeleuse du Gingko (d'une très agréable couleur verte organique peu digeste...), sauf que la couleur ici retenue serait cette fois composite orange-rouge (évoquant de loin celle d'une pizza peu ragoûtante...). Cet aspect "régurgité," à défaut de "mal digéré", s'intègrerait remarquablement dans le quartier, c'est évident … Enfin, chacun son cochon de goût, Monsieur le Maire, mais libre à vous de ne pas nous les imposer. 


Pour finir nous féliciterons chaleureusement les élus du PS local pour leur superbe esprit de "royale" transparence, leur souci de "démocratie participative "et de franche coopération avec leurs collègues de l'opposition.  Cela  s'appelle se moquer du monde. La grande famille du Conservatoire mérite mieux que tout cet esprit de coterie médiocre derrière une manoeuvre caporaliste qui masque en réalité beaucoup d'incompétence. Les électeurs démocrates ovillois apprécieront.

Publié dans Démocratie locale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Roulleaux Dugage 31/08/2009 23:57

Je précise que le transfert de ces maudits algécos prévus pour cet été a été reporté d'un mois et demi au 19 octobre en raison de problèmes imprévus (encore !!!) de VRD semble-t-il. Ce qui correspond à 10 % de la masse salariale engagé en pure perte ; et cela impliquerait équitablement une ristourne de 10 % sur le prix de cours, qui sont chers. Une fois de plus, l'imprévision de Monsieur le Maire coûte cher. Qui va payer ? Et si la date du 19 octobre n'est pas tenue, que va-t-il se passer ? Ce sera la faute de l'opposition et de ses "arguties" une fois de plus ?