Lettre ouverte à Monsieur Roudeillat (Courrier des Yvelines)

Publié le par Mouvement Démocrate Ovillois

Cher Monsieur,

Je me permets de réagir concernant votre article [ NDLR : signalant un problème récurrent d'insécurité dans le centre-ville] . D'abord je vous remercie pour l'attention portée à notre rue. Ensuite je vous informe que j'habite moi même en face de l'immeuble cité dans l'article et j'ai été  régulièrement témoin et mon épouse victime de ces faits de délinquance. Pour en citer quelques uns :
- Destruction à plusieurs reprises de nos portes d'entrée ce qui nous a obligé à renforcer le contrôle d'accès de notre immeuble et changer de type de porte.

- Présence de jeunes désoeuvrés dont la plupart sont mineurs dans nos cages d'escalier et notre hall qui terrorisent personnes agées et femmes enceintes (dont mon épouse qui a été copieusement insultée et menacée de violence par ces jeunes le plus souvent en bande de 5 ou 6 voir plus).
- Dégradation diverses dans notre bâtiment.
- Divers trafics de substances illicites
- Rodéo le dimanche en mini motos et quads dans la rue alors que celle-ci est piétonne ainsi qu'en voitures volées sur le parking en face de l'immeuble, en générale la nuit.
- Jet de pétards et de bouteilles de verres sur les balcons (une d'elle est tombée à quelque mettre du bébé d'une de nos voisines du 3eme étage) ainsi que sur les véhicules passants sous la passerelle de notre rue.

Je précise que ces faits sont commis non loin du commissariat de police nationale, municipale et de la mairie.
Plusieurs copropriétaires ont alerté les autorités depuis environ 2 ans sur l'escalade de cette délinquance (mairie, procureur de Versailles...) et nous avons eu 2 réunions avec le maire ainsi que le Commissaire de
police de Houilles-Carrière. Malheureusement nous constatons que les incivilités récurrentes sont toujours là et qu'elle se déplace entre des immeubles en cause qui je précise n'est pas un "coin chaud" vers tout le centre ville dont le prix avant la crise des subprimes oscillait autour de 3000€ le M² !
Nous avons demandé la présence d'une vidéo surveillance comme cela a été fait à Sartrouville a priori avec succès (comme vous l'aurez noté Houilles est passée devant Sartrouville en terme de faits de violences
lors de la dernière étude publiée par la DCPJ), le maire actuel s'y est opposé pour des raisons qui lui appartiennent et que nous ne comprenons toujours pas.
Nous avons également demandé la possibilité de fermer totalement les accès vers les cours intérieures qui servent régulièrement d'échappatoire à ces voyous et qui est régulièrement empruntés par des scooteurs, mais la mairie nous a opposé une convention de passage pour les pompiers datant de la construction de l'immeuble (début des années 80) au moment où le climat social n'était pas du tout le même qu'aujourd'hui.
A titre personnel je suis presque étonné que nous n'ayons pas encore à déplorer de blessé grave renversé par un scooteur ou tabassé par cette toute petite bande minoritaire (une trentaine d'individus à tout casser) qui "emmerde tout le monde". Je pense que, hors mi notre commissaire de police qui fait ce qu'il peu avec les modestes moyens de sa brigade les autre protagonistes ne semblent pas prendre la mesure de la situation.
Je tiens bien entendu à votre disposition copie des courriers envoyés aux autorités en recommandé AR.
Vous remerciant pour l'attention porté à mon témoignage.
Sincère Salutations

Sébastien Lo Duca

PS :

Voici également un témoignage d'un autre habitant de l'immeuble :
Monsieur Colonges (en copie de mon mail)

- Les commerçants de cette zone piétonnière sont excédés. Cette rue qui pourrait être très plaisante et commercante est totalement délaissée par la mairie. Le maire n'a aucune volonté d'améliorer les choses malgré des demandes régulières !
- Les policiers sont accueillis quelques fois par des jets d'acides ou visés par des feu d'artifices
-On a beaucoup d'enfants et personnes agées dans le coin (Une mère de famille avec son bébé de 3 semaine dans les bras à été agréssée en juillet par des jeunes)
-Vols de véhicules et incendie dans les parkings.
-Parfois, rodéo de voitures (quelques fois volées) sur le parking en mettant en danger les piétons et enfants
-Squatt de la passerelle ou sur les bacs à fleur de la rue Marceau par les jeunes qui intimident les passants

La situation s'étend aussi vers le centre commercial où des hordes de jeunes investissent parfois le supermarché pour faire des petits larcins en réunion... Ainsi il est clair que par le fait d'un tout petit groupe qui cherche à étendre "son territoire", la situation se dégrade, et n'est pas à l'image de ce que devrait être Houilles.

PPS de la rédaction :

Rappelons également que les problèmes d'insécurité ne se limitent pas à tel endroit mais bel et bien à l'ensemble de notre ville et de nos concitoyens ; rappelons par exemple qu'il y a 15 jours le vétérinaire de la rue de la République a été attaqué dans son cabinet, frappé, mis à terre et dévalisé de sa caisse (soit 40 euros volé !) dans des conditions qui dépassent véritablement l'entendement. Nous en appelons à la solidarité ovilloise à cet égard.
 

Publié dans Démocratie locale

Commenter cet article

Mouvement Démocrate Ovillois 19/05/2009 14:11

Réponse au commentaire ci dessus : le projet MDO en matière de sécurité est visible sur le site http://modem.ovillois.free.fr ; il prévoit de la vidéosurveillance, une politique d'information citoyenne et une coopération renforcée avec les villes riveraines, notamment Sartrouville, et il aurait beaucoup de choses à redire à ce sujet au risque de créer un incident diplomatique entre les maires de ces deux villes ... Ayez svp l'objectivité et l'honnêteté de reconnaître que nous avons été les seuls durant la campagne des municipales à proposer quelque chose à proposer quelque chose de tangible sur ce sujet. Merci d'avance.

Mouvement Démocrate Ovillois 19/05/2009 14:13


J'approuve !


LE BOSS DE MARCEAU 19/05/2009 13:29

"Sur le fond, il est vrai qu'il est tellement plus facile de coller des prunes aux automobilistes ou de casser les pieds des commerçants que d'envisager une politique sérieuse de prévention/répression de la délinquance ovilloise. Nous espérons un comportement plus responsable à cet égard de de nos dirigeants locaux, police et mairie incluses"

C'est ca la reponse du modem??
Vous avez pas compris que les gens en ont marre de la langue de bois!! Votre réponse est vide il n'y a rien dedans. Aucune mesures, aucune idée, rien de concret!!
Les gens veulent savoir qu'es ce que vous ferez concretement si vous etes a la maireie de houilles. Quelle mesure? allez vous prendre, quel budget? Quel décret?

Ça c'est du concret et ça répond a nos question de maniere concrete!! on n'en a marre du barratin phylosophique a deux franc, comme ce que nous a servi sarko en 2007.

LE BIG BOSS DE RUE MARCEAU 19/05/2009 13:15

Il mes semble que vous parlez de la rue Marceau situé dans le quartier du BRONX a New York et non de la rue Marceau de houilles?

Mouvement Démocrate Ovillois 19/05/2009 13:30


Non non pas du tout. Celle du Bronx est sans doute mieux "ilotée".


Evelyne Delhaye 27/01/2009 15:09

OBJET :
INSÉCURITÉ Centre-ville
ORDURES MÉNAGÈRES ET VERRES Centre-ville
ZONE BLEUE Centre-ville

Bonjour Stéphane,

Je vous confirme l’objet de mon appel du 21 janvier écoulé, concernant l’insécurité croissante dans notre Cité, tant au niveau de la criminalité que de la délinquance.

Un petit rappel :

MAI 2008 : intrusion d’un jeune (1.80m, blond, environ 18 ans, bien sapé..) dans mon jardin pour la récupération d’un ballon de foot.
Passage par-dessus le portail après avoir sonner plusieurs fois, sans que je réponde.
Quand je l’ai interpellé devant ma voiture, garée dans le jardin, il m’a répliqué que ne répondant pas, il a jugé utile de sauter pour aller reprendre son bien le plus précieux !!…Ben, voyons..

28 DÉCEMBRE : Vol d’une statue scellée dans le jardin.

Plus récemment (16/17.12.09), intrusion dans le jardin d’une voisine (qui ne souhaite pas décliner son identité) avec tentative d’effraction.

09.2007 rue BARAT : intrusion dans un jardin situé derrière une boutique de motos. Intervention des forces de police et rondes régulières durant la nuit.

2007/2008 : 2 agressions physiques de personnes âgées, traînées sur plusieurs mètres, à proximité de mon domicile, nécessitant une hospitalisation de plusieurs semaines par suite de fractures, etc.

17.12.2008 : agression à main armée du vétérinaire, le docteur HALLIER.

Etc..

Dans notre quartier, nous sommes las de cette délinquance non réprimée par les services de police, non enregistrée en tant que telle, et surtout exclue des statistiques du Commissariat et, par conséquent, de celles de notre maire, lequel, en fonction de ce qui précède, ne juge pas utile d’investir les deniers des citoyens dans l’installation, notamment, de caméras de surveillance.

Pourtant, combien d’actes dispendieux- comme un feu d’artifice un 28 décembre auquel personne n’assiste.., et qui ne set à rien, si ce n’est à flatter l’ego démesuré de notre maire-, alourdissent les impôts des Ovillois.


QUE FAIT LA POLICE ?

Un service de dissuasion très organisé par le Commissaire, monsieur David LEROOY, via ses agents, consiste à ne pas enregistrer les plaintes ou mains courantes, qui « seraient systématiquement non traitées et classées sans suite », (pour des raisons exclusivement statistiques, j’imagine).

Comme la plupart des agressions, délits, effractions, etc., ne sont pas enregistrés : pas vus, pas pris ; pas de traces..
« Cela ne sert à rien ; sans flagrant délit, impossibilité d’agir ; ne vous servez pas de vos armes de défense, car vous seriez alors, traduit devant le tribunal par le délinquant en cas de blessures (voire de mort), surtout si votre riposte n’est pas proportionnelle à l’attaque , etc.

Le clou de l’argumentation : « prenez un chien de défense et d’attaque. Il n’y a que cela qui dissuade !»

ET LA POLICE, ALORS, QUE FAIT-ELLE ? A QUOI SERT-ELLE ?

Autant d’arguties dissuasives pour les plaignants, qui s’en vont penauds rejoindre leurs foyers, sans que personne n’ait pris en compte leurs peurs, insécurités, et préjudices.

Est-ce cela que nous attendons de la Police nationale ?

On croit rêver !

Les effectifs du commissariat de HOUILLES, seraient fréquemment appelés à la rescousse de ceux de St_GERMAIN-EN-LAYE chaque week-end, laissant les Ovillois sans agents de la Sécurité publique durant une période particulièrement « sensible », et propice aux actions criminelles et de délinquance dans HOUILLES.

C’est purement inacceptable et inadmissible !

C’est , pour moi, de l’irresponsabilité morale et politique de la part de la Police nationale et de notre maire..


LE MAIRE :

Quoi de dire de plus ???

Fort de son EGO démesuré (cf supra), cet Être se complet dans la médiocrité et surtout dans la facilité.

La sécurité de la ville dont il a la responsabilité, ne semble pas l’inquiéter, dès lors que les statistiques officielles le conforte dans son incurie.
Grâce aux publications « officielles » de monsieur le Commissaire David LEROOY, largement édulcorées par des manœuvres politiciennes, voire limites légales et citoyennes, monsieur JOLY justifie ses décisions contraires aux intérêts des Ovillois.

Toute sa gestion en est le reflet: ordures ménagères et verres, zone bleue, etc..
Nous aurons l’occasion, je l’espère, de rediscuter de ces derniers points, très sensibles dans notre quartier.

Voilà, globalement les motivations du ras-le-bol de notre quartier.

Je vous propose de nous rencontrer, si possible un après-midi, peut-être le week-end (?), avec tous les intervenants des quartiers concernés par ces difficultés.

Nous avons créer un Collectif : L’ART DE VIVRE EN CENTRE-VILLE, qui regroupe les thèmes suivants :

1. Les ordures ménagères, les verres (collectes) , leurs horaires : dossiers à votre disposition et transmis à Bruno COMBY
2. La zone bleue
3. L’insécurité
4. etc.

Evelyne DELHAYE
39 Av. de la République
78800 HOUILLES
06.11.45.35.45

Mouvement Démocrate Ovillois 27/01/2009 15:14


Nous diffusons "sous toutes réserves" les commentaires même les plus exaspérées  , car il est bon de garantir à tout un chacun sa liberté d'expression. D'autant plus que le
maire ne se gêne pas de son côté pour dénigrer certains d'entre nous (cf. l'affaire du billet "au recours ! au recours ! sur le site http://modem.ovillois.free.fr)
  
Sur le fond, il est vrai qu'il est tellement plus facile de coller des prunes aux automobilistes ou de casser les pieds des commerçants que d'envisager une politique sérieuse de
prévention/répression de la délinquance ovilloise. Nous espérons un comportement plus responsable à cet égard de de nos dirigeants locaux, police et mairie incluses.