Mercier peut-il quitter le MoDem avec la caisse de l'UDF ?

Publié le par Mouvement Démocrate Ovillois

A mon avis, c'est rigoureusement impossible.

Rappel de la résolution visant la mise en sommeil de l'UDF voté à l'unanimité moins 8 voix lors du dernier congrès du 30 nov 2007 (j'y étais) :

L'UDF, formation politique au titre de l'article 4 de la Constitution, est membre fondateur du Mouvement Démocrate auquel elle adhère, pour une période transitoire de trois ans, en tant que personne morale. A dater du 1er décembre 2007, tout adhérent de l'UDF est adhérent du Mouvement Démocrate. L'UDF délègue aux instances du Mouvement Démocrate la responsabilité de l'action et de l'expression communes. Les autres instances nationales et locales de l'UDF s'intègrent aux instances correspondantes du Mouvement Démocrate. Pendant cette période transitoire, les intérêts juridiques, matériels et moraux de l'UDF seront garantis et administrés par un bureau de vingt à trente membres désignés par le Congrès, sur proposition du Président dont le mandat est prorogé.

Ce qui s'impose en l'état de cette résolution est que l'UDF est cofondateur du MoDem, à qui elle délègue (attention, le terme est juridiquement fort) son action politique et à qui elle doit fournir ses moyens matériels et financiers durant la période transitoire de 3 ans. Les membres de l'UDF sont membres de plein droit du MoDem. En l'état de cette résolution,  il est rigoureusement impossible pour le bureau UDF de "lâcher" le MoDem (ou alors il mettrait Bayrou en minorité pour couper les vivres du MoDem, ce qui paraît impossible en l'état de sa composition et violerait d'ailleurs ouvertement la résolution précitée qu'il faudrait amender au moyen d'un nouveau congrès extraordinaire).

Mais Dominique Paillé n'en a pas tenu compte dans sa note confidentielle - dixit le Monde - qu'il a adressé au Président de la République (cf. contenu + commentaire http://forum.mouvementdemocrate.fr/read.php?3,11018). Pour lui comme pour Arthuis, l'affaire est entendue, il suffit de "retourner" Michel Mercier, qui est à la fois le trésorier de l'UDF et du MoDem, pour que le Bureau UDF coupe les vivres au Mouvement Démocrate.

Or, ce retournement est impossible en l'état de la résolution du Congrès, et il faudrait une mutinerie au sein du bureau UDF pour atteindre l'objectif sarkozien. La réaction de François Bayrou ne s'est d'ailleurs pas fait attendre :
http://www.20minutes.fr/article/224353/Politique-Bayrou-reunira-le-comite-de-l-UDF-pour-lever-toute-ambiguite-sur-un-centre-independant.php 

Et le résultat évident à l'arrivée : la manoeuvre a échoué par 19 voix contre 6 comme une tempête dans un  verre d'eau : http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-35104528@7-354,0.html

Quant à Arthuis qui, depuis le résultat des présidentielles, est vainement  intervenu à plusieurs reprises pour que le groupe parlementaire UC-UDF rompe avec le MoDem et pour essayer de recréer une UDF canal historique distinct du Nouveau Centre dont il serait évidemment le président, on devrait logiquement s'attendre à son exclusion pur et simple du bureau UDF.

En réalité, il est à la manoeuvre électorale : à l'approche des sénatoriales, il veut  sa réélection en tant que sénateur avec les voix des électeurs UMP, il veut sa réélection à la présidence de la commission des finances avec les voix des sénateurs UMP et en plus il veut prendre à Mercier la Présidence du groupe UC-UDF (ces deux là sont en concurrence pour ce poste depuis des années et ne s'entendent pas).

Pour cela, Sarko a posé ses conditions : agir en concertation avec Paillé, éminence grise de l'Elysée, pour reconstituer l'UDF en tant que fédération centriste contre Bayrou et surtout couper les vivres au MoDem en "retournant Mercier". En l'état de la résolution adoptée, on appelle cela tirer des plans sur la comète.

Arthuis montre bien là son comportement irresponsable et incompétent : en quittant le MoDem et en manoeuvrant grossièrement et de manière antidémocratique contre celui-ci en violation de la résolution du 30 novembre pour répondre aux avances élyséennes,  il a accepté le baiser qui tue et ne fait implicitement mais nécessairement plus partie de l'UDF... Comme quoi, on ne peut pas être expert en tout. 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article