L'euro, un atout pour l'Europe?

Publié le par Mouvement Démocrate Ovillois

Chers amis européens,

Nous avons le plaisir de vous inviter à une réunion débat sur le thème:
L'euro, un atout pour l'Europe? Sa réalité au quotidien."

Le jeudi 20 décembre 2007 à 20 h30
Salle n°1 centrale au sous-sol de la Mairie de Versailles (entrées de chaque coté de l'escalier central).
Nous vous remercions d'avance de votre nombreuse participation, la réunion-débat étant ouverte à chacun (entrée libre).
Cordialement.

Olivier Barthalon


------------------

Olivier Barthalon est expert-comptable de formation et travaille dans un groupe bancaire de réputation mondiale. Il est accessoirement à ses temps perdus trésorier de la Fédération UDF MoDem des Yvelines.

Défendre l'Euro est devenu un combat héroïque car tout est prétexte à le critiquer : l'essence trop chère ? les matières premières qui augmentent ? la concurrence du marché américain ? le prix du pain ? 

Est-ce vraiment la faute de l'Euro ?

L'inflation (à savoir l'augmentation des prix) est-elle aussi sensible en  Espagne, en Allemagne ou ailleurs ? 

Le coût de la vie est-il par exemple comparable entre l'Espagne et la France ?

La croissance est-elle contrariée dans la zone euro uniquement ?

Le problème n'est-il pas ailleurs, dans une profonde crise de confiance envers l'économie française que Monsieur de COURSON - devenu Nouveau Centre - n'avait de cesse de dénoncer en son temps ?
 

Commenter cet article

ADMIN 18/12/2007 14:46

Les Français apprécient à nouveau l'Europe, selon un sondage
[2007-12-18 13:50]

PARIS (Reuters) - Les Français redeviennent, pour la première fois depuis une quinzaine d'années, plus europhiles que la moyenne européenne, selon l'"Eurobaromètre" réalisé par TNS Opinion & Social.

Ainsi, 60% d'entre eux estiment que l'appartenance de leur pays à l'Union européenne est une bonne chose, soit une hausse de huit points depuis le printemps dernier, précise cette enquête. Seulement 12% (-9) considèrent qu'il s'agit d'une mauvaise chose.

Si la cote de confiance de l'Union reste stable à 51%, les autres indicateurs de soutien sont en forte hausse, 57% des personnes interrogées jugeant ainsi que la France a bénéficié de son appartenance à l'Union (+3).

De même, le niveau de confiance dans le Parlement européen augmente de quatre points à 58%.

Cette étude est la première de cette ampleur réalisée depuis l'élection présidentielle et l'accord obtenu en juin dernier sur le traité de Lisbonne.

L'Eurobaromètre été réalisé entre le 22 septembre et le 3 novembre auprès d'un échantillon de 30.281 personnes, dont 1.036 en France.
-----------------------------
Celui-là aussi est à prendre avec des pincettes ? lol